Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/0/d482343892/htdocs/jomv3/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2722

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/0/d482343892/htdocs/jomv3/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2726

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/0/d482343892/htdocs/jomv3/wp-content/plugins/revslider/includes/output.class.php on line 3624

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /homepages/0/d482343892/htdocs/jomv3/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php:2722) in /homepages/0/d482343892/htdocs/jomv3/wp-content/plugins/stripe/includes/core/libraries/wp-session/class-wp-session.php on line 146
Saint-Pierre-et-Miquelon : Français depuis 200 ans, ça se fête ! | Jeunesse Outre mer

Saint-Pierre-et-Miquelon : Français depuis 200 ans, ça se fête !

Le cinéma réunionnais à l’honneur
5 juin 2016
Beauty News, une application qui prend soin de vous
6 juin 2016
Voir tout

Saint-Pierre-et-Miquelon : Français depuis 200 ans, ça se fête !

Le 22 Juin 1816, l’Angleterre rétrocède Saint-Pierre-et-Miquelon à la France. Cet archipel de 242 km², composé de trois îles principales, à savoir,  Saint-Pierre, le chef-lieu ainsi que Miquelon et Langlade reliées par un isthme de sable (ou des tombolos), est depuis Français. À l’occasion de ce bicentenaire, Jeunesse Outremer vous a concocté un focus historique sur ce petit bout de France d’Amérique du Nord.

 

logo célébrations bicentenaire

 

En 1497, les explorateurs anglais sont les premiers Européens à transiter sur ces îles.  En effet, durant la préhistoire, des Paléoesquimaux y avaient établi leurs camps. Au début du 16e siècle, Français, Basques et Portugais seront les premiers Européens à pêcher sur ces îles. Cela aboutira à un partage de l’île entre Anglais et Français et à l’installation d’habitants permanents sur Saint-Pierre au 17e siècle. Ces habitants sont pour la plupart originaires de la Normandie, du Pays Basque, de la Bretagne et de l’Acadie.

À l’issue de la guerre de Sept Ans qui s’est étendue de 1756 à 1763, la France perd Saint-Pierre-et-Miquelon au profit des Anglais. C’est le 22 Juin 1816 que l’île revient définitivement sous domination française. Au cours du 19e siècle, l’archipel connaît un important essor économique grâce à la pêche à la morue.

Au 20e siècle, et plus précisément de 1919 à 1933, Saint-Pierre-et-Miquelon poursuivra son ascension économique compte tenu du rôle qu’il jouera durant la période où l’alcool était prohibé aux États-Unis. Sur ce territoire français, le Volstead Act n’est pas appliqué. Cela fait de lui une plaque tournante du trafic d’alcools, acheminés ensuite clandestinement sur les côtes américaines et canadiennes. Les contrebandiers étaient dénommés les bootleggers en référence aux hommes qui cachaient les bouteilles d’alcool dans leurs bottes.

Cette période laisse place à la Seconde Guerre mondiale. L’administration de l’archipel passe sous le régime de Vichy après l’armistice du 22 juin 1940. Sous les auspices du Général de Gaulle, un débarquement s’y déroulera. Mais Saint-Pierre-et-Miquelon sera l’un des premiers territoires français à rallier la France libre.

 

carte_postale_miquelon

 

Au lendemain de la guerre, l’ancienne colonie devient un Territoire d’Outre-mer en 1946. Ce statut évoluera en Département d’Outre-mer le 19 juin 1976 puis enfin en Collectivité d’Outre-mer le 28 Mars 2003. Ce territoire est jusqu’alors régit par l’article 74 de la Constitution qui attribue au président du Conseil Territorial un large pouvoir exécutif. De ce fait, la collectivité dispose d’une autonomie partielle en matière législative sur le plan local et d’une autonomie totale en matière de droits de douane et de fiscalité entre autres.

Pour clôturer cette rétrospective, nous vous invitons à regarder le reportage du magazine « Cinq colonnes à la une », consacré à l’archipel en 1964 :

 

The following two tabs change content below.
Lovely BERGENA

Lovely BERGENA

Aspirant à faire du droit des Outre-Mer la figure de proue de mon parcours de juriste, j'ai trouvé en la Rédac' un bel espace d'expression. Dès mon plus jeune âge, j'ai eu un goût prononcé pour l'écriture. Dynamique, débordante d'énergie et de vitamines, ma curiosité m'amène à ne pas me restreindre au droit. Ma philosophie ? Poté mannèv ! (Action !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :