Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/0/d482343892/htdocs/jomv3/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2722

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/0/d482343892/htdocs/jomv3/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2726

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/0/d482343892/htdocs/jomv3/wp-content/plugins/revslider/includes/output.class.php on line 3624

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /homepages/0/d482343892/htdocs/jomv3/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php:2722) in /homepages/0/d482343892/htdocs/jomv3/wp-content/plugins/stripe/includes/core/libraries/wp-session/class-wp-session.php on line 146
Regards croisés entre institutionnels et sportifs de haut niveau calédoniens | Jeunesse Outre mer

Regards croisés entre institutionnels et sportifs de haut niveau calédoniens

Du vent dans les voiles du sport de haut niveau Néo-Calédonien
26 mars 2017
Portraits croisés d’une jeunesse guyanaise en mouvement
1 avril 2017
Voir tout

Regards croisés entre institutionnels et sportifs de haut niveau calédoniens

Le Mardi 07 Mars 2017 a été  synonyme de grands changements pour le mouvement sportif Calédonien. En effet, une convention de collaboration a été signée entre l’INSEP, le CTOS-NC et le Gouvernement de Nouvelle-Calédonie en faveur du sport de haut niveau. Les personnalités présentes nous ont livré leur témoignage.

 

Qu’est-ce que cette convention implique pour le comité de Candidature Paris 2024 ?

Pellicot Johann – Chef de projet Relations internationales Paris 2024

« En ce moment Bernard Lapasset – co-Président du Comité de candidature Paris 2024 – est en déplacement en Nouvelle-Calédonie afin de visiter les installations du CISE (Centre International de Sport et d’Expertise). C’était donc tout naturel pour nous d’être présent dans le cadre de cette double actualité car Paris 2024 a un enjeu avec l’Outre-Mer. »

 

Que représente cette signature pour le mouvement sportif calédonien ?

Charles Cali – Président du Comité Territorial Olympique et Sportif Nouvelle-Calédonie (CTOS-NC) : « Ce sont beaucoup d’espoirs qui vont se concrétiser rapidement. Les sportifs et les entraîneurs ont besoin de cette expertise afin d’atteindre le haut niveau. Les calédoniens qui iront à l’INSEP, le feront afin de bénéficier de cette expertise comme par exemple les haltérophiles prochainement dans le cadre de leur préparation aux Championnats de France. Ainsi que la formation des entraîneurs néo-calédoniens par l’INSEP qui aura lieu au CISE prochainement. »

 

Les sports concernés par cette convention sont-ils uniquement ceux ayant une section de haut niveau en Nouvelle-Calédonie ?

Vincenzi Jean-Pierre – Directeur général de l’INSEP : « Tous les sports qui touchent à l’olympisme sont concernés. L’objectif est de faciliter la détection de véritables potentiels, les former, les accompagner et les aider à émerger au plus haut niveau. Cela facilitera également les échanges entre les calédoniens et les métropolitains ainsi qu’avec les Relations Internationales (Nouvelle-Zélande, Australie etc.). » 

 

Vous avez profité de ce rendez-vous afin de présenter votre demande d’accueil des sportifs dans leur préparation aux JO de Tokyo 2020. Qu’est-ce qui a poussé cette démarche ?

Germain Philippe – Président du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie : « C’est une discussion que nous avons depuis 1 an afin que ce projet aboutisse. Cela permettra aux athlètes de s’entraîner dans des conditions comparables à celle de Tokyo et sans trop de décalage horaire (2h). Si notre demande aboutit, ce sera un moyen de mettre en valeur le sport en Nouvelle-Calédonie et cela permettra aux calédoniens de côtoyer de grands sportifs et de développer un engouement pour le sport. »

 

Copyright : Maison de la Nouvelle-Calédonie

La Nouvelle-Calédonie, terre de champions

Sébastien (à droite sur la photo de Une) et Audric (au centre sur la photo de Une) ont dû quitter leur famille afin de poursuivre leur carrière sportive au plus haut niveau. La signature de cet accord est pour eux symbolique et à travers leur témoignage, ils soulignent l’importance de l’encadrement lorsque l’on est loin de chez soi.

Sébastien Marques – Squash : « Quand on a 14-15 ans, c’est difficile pour les parents de laisser partir leurs enfants. C’est un éloignement énorme lorsque l’on vient de la Nouvelle-Calédonie. L’avantage avec l’INSEP c’est que l’on se retrouve dans un « petit village familial » à Paris, ce qui donne un côté rassurant. »

Audric Lucini – Triathlon : « Me concernant, je suis parti à 18 ans après avoir obtenu mon Bac donc c’était un peu plus facile mais je n’avais aucun membre de ma famille en métropole. Je n’étais pas à l’INSEP car il n’y a pas de triathlon là-bas mais j’étais dans un pôle dans le sud et c’était un avantage de bénéficier d’une structure de ce type. »

Dès cette année plusieurs sportifs et entraîneurs calédoniens pourront bénéficier de l’expertise de l’INSEP. Cette convention signe sans nul doute une nouvelle ère pour le mouvement sportif calédonien. Dans le dernier article de cette série sur la signature de cette convention, vous pourrez découvrir le témoignage d’une pointure du football français d’origine calédonienne : Antoine Kombouaré.

The following two tabs change content below.
Anne-Caroline Ducados

Anne-Caroline Ducados

Athlète depuis plusieurs années, mon souhait en intégrant Jeunesse Outre-Mer était de mettre en avant nos sportifs d’ici et d’ailleurs mais principalement ultramarins. Vous trouverez dans mes écrits des articles sur le sport, notamment sur les sportifs et anciens sportifs mais pas que…dès qu’un sujet m’intéresse : j’écris !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :