La Syrie sous les bombes, l’ONU sous l’eau !
26 décembre 2016
La recette pour une lettre de motivation réussie
4 janvier 2017
Voir tout

L’ATR 72-600, Reine des Outre-Mer ?

Cela fait plusieurs jours que vous avez sûrement dû voir de l’agitation sur les réseaux sociaux de vos compagnies aériennes respectives. 3 appareils extrêmement similaires ont été livrés à quelques semaines d’intervalle. Alors pourquoi maintenant? Pourquoi des ATR et pas d’autres avions? Et quel sera l’impact sur les voyageurs au quotidien?

 

 

Air Calédonie, compagnie régionale du Pacifique Sud basée en Nouvelle-Calédonie, a ouvert le bal en annonçant l’arrivée du premier appareil des usines ATR de Toulouse. Cet avion sera configuré pour accueillir 68 passagers en une classe unique. Le nouvel avion a effectué son premier vol commercial le 7 décembre dernier, entre la capitale et l’aéroport de Koné, liaison qu’il assurera ensuite à une fréquence moyenne de 26 vols allers-retours hebdomadaires.

Copyright air-journal.fr

 

Copyright air-journal.fr

 

C’est ensuite à coup de grands renforts Marketing qu’Air Caraïbes, compagnie des Antilles françaises, a pris possession de son tout premier ATR 72-600. Le vol de convoyage de trois jours l’a amené ce jeudi dans sa base aux Antilles. Les nouveaux ATR 72-600 d’Air Caraïbes sont équipés de 74 sièges, 4 de plus que sur les trois 72-500 actuellement en opération, augmentant ainsi la capacité offerte de la compagnie sur l’ensemble de son réseau régional. Il a été mis mis en service mardi dernier entre La Guadeloupe et Saint Martin.

 

 

 

Puis à la surprise générale, la compagnie aérienne Air Antilles Express a dévoilé sur ses réseaux sociaux des photos du premier des deux ATR 72-600 qu’ils ont commandé.  Pour l’instant pas de détail sur la date de livraison, mais a priori début 2017; la compagnie basée à l’aéroport de Pôle Caraïbes attend en fin d’année prochaine le deuxième exemplaire confirmé en mai dernier.

Copyright air-journal.fr

 

Alors pourquoi cet engouement pour les ATR ?

 

Copyright air-journal.fr

Les ATR sont exploités à ce jour par de nombreuses compagnies dans les Caraïbes, en Polynésie, en Nouvelle-Calédonie, à Mayotte, à la Réunion, aux Philippines, en Indonésie, aux îles Canaries, aux îles Fidji, aux Maldives ou encore au Vanuatu. De par leur performance sur des pistes courtes, ils sont une référence pour les opérations inter-insulaires dans le monde entier. A ce titre, un ATR 72 peut décoller sur des pistes de moins de 1200 mètres en pleine charge, une distance inférieure à celle requise par les avions à réaction. Equipé de moteurs PW127M, l’ATR 72-600 affiche une consommation de carburant par siège quasiment équivalente à celle d’une voiture, soit 2.6 L/100 km. C’est donc un avion extrêmement respectueux de l’environnement.

 

Et quels changements pour les voyageurs ?

L’impact sur le quotidien des voyageurs sera notable avec l’arrivée de ces nouveaux appareils.

  • Côté prix

Les ATR sont au centre de leur stratégie. Les nouveaux appareils, grâce à leur fiabilité technique et leur basse consommation d’essence, permettront de maintenir les opérations low-cost Air Caraïbes Simply et Air Antilles Express The Best. Ces opérations ont bien évidement un impact positif sur le budget des ménages ultramarins dédié aux transports aériens. (source IEDOM-INSEE)

 

  • Côté confort

Copyright airliner.net/atr

 

Le fabricant ATR a travaillé en partenariat avec le cabinet de design italien renommé GIUGIARO pour améliorer le confort des cabines. La nouvelle cabine appelée Armonia propose une expérience utilisateur améliorée. Grâce aux innovations technologiques (Pressurisation améliorée, Lumière LED…) et à la nouvelle cabine (sièges plus larges et plus spacieux pour les jambes), les ATR 72-600 offrent d’avantage d’espace, de confort et de plaisir en vol pour les passagers.

 

 

 

 

 

  •  Coté Horaire

Les ATR 72-600 affichent une fiabilité technique moyenne de 99.7%. Ils seront ainsi moins souvent en panne et permettront donc de diminuer les retards et les vols annulés. Car une panne sur un appareil de transport civil, équivaut en général à 45 à 250 minutes de retard pour laisser place aux réparations obligatoires.

 

En Conclusion

L’arrivée de ces nouveaux appareils est un indicateur de la bonne santé de nos compagnies régionales qui, nous le rappelons, maintiennent des centaines d’emplois directs, des milliers d’emplois indirects et des millions d’euros dans l’économie locale. La densification et diversification du réseau aérien domestique mais également international, ouvre de nouvelles perspectives touristiques et économiques pour nos territoires. Nous espérons vous avoir aidé à comprendre l’actualité aéronautique du moment.

Aussi toute l’équipe Aéronautique de Jeunesseoutremer.org vous souhaite de joyeuses fêtes et une bonne Année 2017 qui sera pleine d’articles, de bons plans et d’interviews exclusives !

 

The following two tabs change content below.
Gérome
Hello this is Gerome ! Pilote Commercial Diplômé et Porteur de projet dans l’aéronautique, je suis un jeune Saint-Martinois a la découverte du monde ! Rédacteur de la rubrique Aero’Jom je prendrai plaisir à vous faire prendre de l’altitude tout en douceur ! Spontané et ouvert n’hésitez pas à me contacter pour toutes vos questions sur les avions, l’aéronautique en général et Saint-Martin. Mon moto ? La vie est courte ne la passez pas à vivre celle d’un autre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :