[INTERVIEW] Xavier LAFFONT, « Jeunesse Outre-Mer et Visiolang.net » : « un partenariat durable dans la formation à distance des langues »

Les Outre-Mer, terres fertiles pour les Makers
3 août 2017
[INTERVIEW] Vinciane PENELOPE, fondatrice de PipiriSpa : La démocratisation de l’hydrothérapie en ligne de mire !
17 septembre 2017
Voir tout

[INTERVIEW] Xavier LAFFONT, « Jeunesse Outre-Mer et Visiolang.net » : « un partenariat durable dans la formation à distance des langues »

Alors qu’en 2015, le marché mondial de la formation en ligne avoisinait les 50 Milliards de dollars américains, il est en pleine croissance. L’Amérique du Nord, captant 53% de ce marché, est le leader en la matière. Voisines du continent Nord-Américain, les Antilles françaises comptent bien tirer leur épingle du jeu, notamment avec le site Visiolang.net d’apprentissage de langues en ligne. Dans le cadre du partenariat que tisse Jeunesse Outre Mer avec Visiolang.net, nous avons rencontré Xavier-Jean LAFFONT, le CEO.

Qu’est-ce que visiolang.net ?

Copyrights : Visiolang.net

Visiolang.net est un centre de langue moderne, proposant l’immersion à portée de clic. 19 langues enseignées par des professeurs natifs qualifiés et basés partout dans le monde. Visiolang.net est efficace car il ouvre l’accès aux langues par un apprentissage moderne :
– Basé sur la communication orale avec la grammaire intervenant tardivement
– Un apprentissage synchrone à distance par ordinateur
– Un choix large de langues étrangères.
In fine, une expérience unique d’apprentissage en ligne dès l’âge de 8 ans.

Visiolang.net c’est une équipe passionnée par les langues étrangères :
 2 dirigeants
 3 Responsables du Département Linguistique (RDL) qui encadrent les professeurs.
 65 professeurs de langues, tous natifs, qualifiés.

Les formations proposées peuvent être certifiantes. Visiolang.net est un centre d’examen du certificat Bright Language. Le Bright Language est un certificat reconnu dans 114 pays et par de nombreuses organisations mondiales telles qu’Air France, Totale, également l’armée française. L’examen Bright Language se déroule en ligne et il n’est donc pas nécessaire de se déplacer dans un centre de formation. C’est une alternative bien moins chère que le TOEIC.

Qu’est-ce qui vous a amené à créer la marque Visiolang.net ?

Je travaille depuis 21 ans dans l’aviation. J’ai fait, en parallèle, des études en mathématiques à l’université en Angleterre. Je suis également qualifié en qualité de professeur d’anglais commercial et technique. En créant IALG (Institut Aéronautique et Linguistique de la Guadeloupe), il s’agissait donc de partager mes compétences acquises en Angleterre et d’ainsi proposer des formations aéronautiques et linguistiques. Deux marques ont ainsi été créées :
 Visiolang.net pour les langues ;
 ForExPer.net pour l’aéronautique (la marque sera prochainement lancée en collaboration avec notre partenaire Aéroschool).

Je pense qu’il est essentiel aux Antilles de soigner son niveau de langues pour que l’on puisse s’ouvrir à nos voisins caribéens, mais également adapter l’hospitalité antillaise dans la langue de nos visiteurs afin de les fidéliser. C’est ainsi que nous avons mis en place Visiolang.net pour répondre aux besoins en langues étrangères aux Antilles Françaises.

La rencontre avec Jean-Daniel Yadan, le co-fondateur d’IALG a élargi la dimension de l’offre des marques d’IALG. Doté de solides expériences et compétences dans le monde du web avec une première startup créée quelques années auparavant, Jean-Daniel est à l’origine des différents sites de IALG. De formation économique et managériale, Jean-Daniel est autodidacte dans le web et a consacré sa carrière aux métiers du service en ligne. En Discutant tous les deux, est né le concept de visiolang.net visant à proposer l’accès à des professeurs natifs dans un contexte moderne innovant, celui de la formation à distance, des enseignants vivant partout dans le monde et proposant des cours synchrones à l’aide d’un ordinateur et d’une webcam. Avec cela, nous pouvions étendre l’offre et la demande au delà des frontières.

Copyrights : Visiolang.net

Vous proposez des cours de créole. De quel créole s’agit-il ? Cette langue intéresse-t- elle au-delà de
ses territoires d’origine ?

Nous proposons essentiellement des cours de créole de la Guadeloupe et de la Martinique. Il semblait naturel pour un institut linguistique de proposer la langue locale des Antilles françaises. L’apprentissage du créole intéresse en général les personnes qui s’installent dans nos archipels ou des visiteurs, tombés amoureux de nos îles, ont décidé de s’intéresser à notre héritage.

Après le créole et le bambara, pensez-vous étendre votre catalogue à d’autres langues véhiculaires ?

Nous sommes passionnés de langues étrangères et nous continuerons à explorer les possibilités d’introduire de nouvelles langues. Nous évaluerons la possible introduction du créole réunionnais, du tahitien. Au fur et à mesure que nous introduirons l’expérience Visiolang.net en Afrique, nous proposerons l’enseignement de langues locales (Côte d’Ivoire, Ghana, Nigéria). Les dialectes régionaux français, actuellement plus enseignés dans les collèges et lycées, restent une certaine fierté que nous envisageons également de mettre en avant.

Alors que le niveau en langue des élèves français est souvent décrié, notamment dans une enquête menée par la commission européenne en 2011, quelle expertise portez-vous sur le système éducatif français à ce sujet ? Est-il adapté à la coopération régionale Caribéenne ?

Je pense que le système éducatif français pour l’enseignement des langues étrangères n’est pas adapté à la réalité de 2017. Il reste restrictif et archaïque au point de vue pédagogique. Les professeurs doivent suivre une feuille de route trop rigide qui ne donne pas droit à l’improvisation. Il faut laisser part à l’improvisation qui est cruciale et permet de générer de l’interaction, de booster la communication
et ainsi assure une acquisition efficace de la langue cible.

D’autre part, aux Antilles, les classes de plus en plus nombreuses posent un obstacle à l’apprentissage. Les problèmes de moyens technologiques tels que l’accès au WIFI ne favorisent pas l’utilisation de « réalia » par les professeurs de langues. L’accent doit donc être mis sur la communication orale (avec des mises en situation, jeux de rôle), la communication par mail : des compétences qui sont requises dans le monde professionnel actuel. L’aspect positif de notre système éducatif pour l’enseignement des langues, c’est par exemple qu’en anglais, un étudiant français aura tendance à mieux maîtriser les règles de grammaire de l’anglais qu’un Britannique ou un Américain.

Concernant la coopération régionale caribéenne, je crains qu’avec l’arrivée des dispositifs européens, cette coopération soit pénalisée. On privilégie davantage l’Europe continentale alors qu’il s’agirait également de se rapprocher et de renforcer nos liens avec nos voisins caribéens, notamment en favorisant davantage de séjours linguistiques et d’internships aussi bien à la Jamaïque, à Cuba, au Costa Rica, au Panama, à Saint-Domingue voire la Floride.

Copyrights : Visiolang.net

Le système de visio conférence garantit-il un apprentissage optimal des langues ? Peut-il remplacer un cours en présentiel ?

La visioconférence peut complètement remplacer le présentiel lorsqu’il s’agit de formations linguistiques voire même d’autres spécialités. Il suffit de voir l’ampleur que prend la visioconférence à l’université au Québec par exemple. Le monde professionnel à l’étranger passe par internet (réunions, conférences, formations). En France, la visioconférence prend tout doucement de l’ampleur mais elle continue à intimider bon nombre de personnes.

L’enseignement en présentiel distanciel (formation en ligne accompagnée d’un professeur) que nous proposons est une expérience efficace d’apprentissage des langues étrangères. Je dirais même que ce mode d’enseignement est plus efficace que des sessions en présentiel pour lesquelles le stagiaire doit d’abord faire face à de nombreux challenges – stress, temps de transport, embouteillage, perte de productivité pour les professionnels – avant de débuter sa formation avec moins d’énergie.

Copyrights : Visiolang.net

En visioconférence, l’accessibilité est maximisée. On peut suivre tranquillement ses cours de chez soi, au bureau ou même lorsque l’on est en déplacement professionnel. De plus, l’offre en présentiel distanciel élargit les possibilités et l’intégration des personnes présentant un handicap telles que les personnes à mobilité réduite, les sourds-muets, en leur donnant accès à l’emploi en tant que formateur (dans le cas des sourds-muets, enseigner la LSF) ou à une expérience d’apprentissage de qualité. Finalement, la visioconférence permet d’abaisser les contraintes géographiques.

A défaut d’une immersion totale dans le pays, les stagiaires peuvent être connectés à distance avec des natifs depuis leur pays d’origine,
tel un voyage à travers l’écran de son ordinateur. La formation en ligne ne pose pas de problème de concentration. L’expérience que nous délivrons à travers notre méthodologie, l’utilisation régulière du tableau interactif de la salle de visioconférence pour illustrer en
images les thèmes abordés, contribue à garder l’apprenant constamment engagé dans son processus d’apprentissage. Le taux de satisfaction de nos apprenants est très élevé. Nous avons par exemple reçu d’excellents retours de la prestation réalisée chez Express des Iles en Guadeloupe pour la formation d’une trentaine de leurs collaborateurs en anglais, en français langue étrangère et en espagnol.

Vous êtes actuellement en train d’établir un partenariat avec le réseau Jeunesse Outre-Mer. De quoi
s’agit-il ?

La jeunesse est un atout pour les régions et territoires ultramarins car elle représente plus de la moitié de la population. Les Outre-Mer sont entourés de pays de langue non francophone, ce qui devrait faire de ces territoires des modèles de multilinguismes. Il parait nécessaire de démocratiser l’accès aux langues notamment les langues commerciales comme l’anglais, l’espagnol ou le mandarin mais aussi certaines langues dites rares qui, pour certains profils, sont une véritable valeur ajoutée, une différentiation intéressante sur le marché de l’emploi. C’est dans ce sens que nous avons, entre autres, créé l’offre Visiolang.net aux Antilles avec une ferme volonté d’adresser cette offre au niveau ultramarin et international.

Jeunesse Outre-Mer est le 1 er Réseau professionnel des Jeunes d’Outre-Mer et leurs amis. De part ses activités, liées aux thèmes de l’emploi des jeunes et la valorisation des compétences des jeunes, Jeunesse Outre-Mer a développé des outils à disposition des jeunes ultramarins et également pour les institutions et les entreprises afin de faciliter une meilleure rencontre entre l’offre et la demande en matière d’opportunités professionnelles. Le Réseau Jeunesse Outre-Mer et VISIOLANG.NET ont ainsi décidé de créer un partenariat durable sur la thématique de la formation à distance des langues pour les jeunes, les associations, les collectivités, les institutions (dont LADOM partenaire privilégié du Réseau Jeunesse Outre-Mer) et entreprises en Outre-Mer. Dans le cadre de ce partenariat, une expérience d’apprentissage en ligne sera proposée dans 18 langues au choix à des tarifs avantageux accessibles à tous.

Que diriez-vous à un jeune qui appréhende l’apprentissage d’une langue étrangère ?

L’idéal serait de se jeter à l’eau et de faire un séjour linguistique dans le pays en question. L’immersion est la meilleure solution pour une acquisition sereine. Lorsque cela n’est pas possible, il s’agit de faire des recherches afin de sélectionner un organisme dont la
méthodologie est ludique, axée sur les compétences conversationnelles. Lorsqu’il est impossible de séjourner à l’étranger, je pense qu’on devrait avant toute chose, se concentrer sur les facteurs qui nous passionnent. Je suis passionné de musique : je chante (si je peux !!) dans la langue visée. J’adore le cinéma : je regarde des films en version originale sous-titrés puis éventuellement sans sous-titres. Fou de lecture : je lis un magazine à voix haute.

Il faut surtout se dire que l’apprentissage des langues n’est pas forcément une avalanche de règles de grammaire. On doit se distancer de l’approche académique et visualiser la langue comme un son, une mélodie qui peut être illustrée en image et/ou en action car cela favorise la mémorisation. De telles activités peuvent nous introduire à la prononciation, à la fluidité des sons, du langage et in fine retenir des phrases et des expressions courantes.

Chez Visiolang.net, c’est la raison pour laquelle nous abordons la formation en mettant en avant les compétences conversationnelles. Cela passe par un travail de confiance en soi pour encourager tranquillement l’expression orale dans la langue visée tout en abordant les règles importantes de façon indirecte.

The following two tabs change content below.
Lovely BERGENA

Lovely BERGENA

Aspirant à faire du droit des Outre-Mer la figure de proue de mon parcours de juriste, j'ai trouvé en la Rédac' un bel espace d'expression. Dès mon plus jeune âge, j'ai eu un goût prononcé pour l'écriture. Dynamique, débordante d'énergie et de vitamines, ma curiosité m'amène à ne pas me restreindre au droit. Ma philosophie ? Poté mannèv ! (Action !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *