Du vent dans les voiles du sport de haut niveau Néo-Calédonien

[INTERVIEW] Léon Tisgra : “Je suis en compétition avec la nature.”
23 mars 2017
Regards croisés entre institutionnels et sportifs de haut niveau calédoniens
31 mars 2017
Voir tout

Du vent dans les voiles du sport de haut niveau Néo-Calédonien

Mardi 7 Mars 2017, le rendez-vous était pris à la Maison de la Nouvelle Calédonie afin de signer un « accord historique » sur le sport de haut niveau entre l’INSEP (Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance) et la Nouvelle-Calédonie, symbole d’une nouvelle ère pour les sportifs calédoniens mais également pour la région Pacifique.

Des acteurs institutionnels mobilisés

C’est en présence de M. Jean-Pierre Vincenzi, Directeur Général de l’INSEP, M. Philippe Germain, Président du Gouvernement de Nouvelle-Calédonie et M. Charles Cali, Président du CTOS-NC (Comité Territorial Olympique et Sportif de Nouvelle-Calédonie), de sportifs de haut niveau calédoniens et de nombreuses personnalités qu’a eu lieu la signature de cet accord tripartite. Les trois signataires nous ont livré leurs impressions sur ce que représente cette convention pour le mouvement sportif calédonien et plus globalement le sport français.

Copyright : Maison de la Nouvelle-Calédonie

 

Philippe Germain : « La Nouvelle-Calédonie est l’un des territoires français le plus sportif. 14 centres territoriaux d’entraînement ont été créés ainsi que 4 structures de haut niveau. Nous avons 315 jeunes dans la catégorie « Performance », 220 dans la catégorie « Avenir », 16 dans la catégorie « Espoir », 8 sportifs dans la catégorie « Elites » dont 4 présents aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Rio en 2016. Cette convention permettra d’améliorer le repérage des sportifs, mieux les orienter et les suivre ainsi que renforcer la formation des cadres. »

 

 

Copyright : Maison de la Nouvelle-Calédonie

 

 

Charles Cali : « Il y a près de 3 ans, le CISE a vu le jour en Nouvelle-Calédonie. Ce centre a pour but d’accueillir les calédoniens afin qu’ils se préparent au mieux. Cet accord signe une étape importante pour le sport calédonien. C’est une opportunité d’accès au sport de haut niveau. Cela permettra un rayonnement de la Nouvelle-Calédonie et du sport français dans le pacifique au lendemain des Jeux du Pacifique (en 2015). C’est une porte d’entrée pour notre projet d’accueillir les sportifs français pour leur préparation aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020. »

 

 

Copyright : Maison de la Nouvelle-Calédonie

 

 

Jean-Pierre Vincenzi : « C’est un travail de 4 ans qui traduit la volonté de rapprochement entre l’INSEP et le CTOS-NC. L’objectif est d’améliorer la détection des sportifs et les accompagner dans leur préparation. A terme, dans la continuité de cette signature, il faut souligner la possibilité d’une labellisation d’une structure Néo-Calédonienne et l’importance de la Nouvelle-Calédonie dans les Relations Internationales. »

 

 

Des territoires interconnectés

Cette convention de collaboration est le fruit de quatre années de discussions dont ont découlé 8 enjeux majeurs.

1. Accès facilité des sportifs au haut niveau avec des échanges entre territoire (venue des athlètes calédoniens en France et inversement) ;

2. Mise en place d’une formation continue de l’encadrement des sportifs de haut niveau de Nouvelle-Calédonie ;

3. Favoriser les échanges d’experts et d’expertises (haute performance) ;

4. Facilité les accords bilatéraux entre les délégations ;

5. Mettre en réseau les différentes structures du sport de haut niveau de Nouvelle-Calédonie avec les centres Grand INSEP ;

6. Contribuer aux actions de rayonnement de la France dans le domaine des relations internationales sportives, et notamment en faveur de la francophonie ;

7. Accompagner le Centre International de Sport et d’Expertise dans le développement et la gestion des ressources ;

8. Favoriser les échanges entre le Centre Médico-Sportif (CMS) de la Direction de la Jeunesse et des Sports de Nouvelle-Calédonie (DJSNC) et le Pôle médical de l’INSEP.

Copyright : Maison de la Nouvelle-Calédonie

La Nouvelle-Calédonie, tremplin des tricolores pour Tokyo 2020 ?

Ce rendez-vous a également été l’occasion de mettre en avant les atouts de la Nouvelle-Calédonie en matière d’accueil des sportifs de haut niveau. Philippe Germain a annoncé : « Nous souhaitons également profiter de cette signature pour remettre à Mr Masseglia notre dossier de demande afin que la Nouvelle-Calédonie soit la base d’entraînement et de préparation finale des sportifs en vue des Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Nous sommes proche du Japon (décalage horaire de 2h), ce qui permettrait une bonne préparation des sportifs, sans compter le fait que nous disposons également de structures d’accueil de qua lité. »

Nous vous donnons rendez-vous dans les deux prochains articles afin de découvrir les témoignages de plusieurs institutionnels et sportifs présents lors de cette signature et notamment le message d’Antoine Kombouaré pour les jeunes d’Outre-Mer.

The following two tabs change content below.
Anne-Caroline Ducados

Anne-Caroline Ducados

Athlète depuis plusieurs années, mon souhait en intégrant Jeunesse Outre-Mer était de mettre en avant nos sportifs d’ici et d’ailleurs mais principalement ultramarins. Vous trouverez dans mes écrits des articles sur le sport, notamment sur les sportifs et anciens sportifs mais pas que…dès qu’un sujet m’intéresse : j’écris !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :