Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/0/d482343892/htdocs/jomv3/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2722

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/0/d482343892/htdocs/jomv3/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2726

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/0/d482343892/htdocs/jomv3/wp-content/plugins/revslider/includes/output.class.php on line 3624

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /homepages/0/d482343892/htdocs/jomv3/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php:2722) in /homepages/0/d482343892/htdocs/jomv3/wp-content/plugins/stripe/includes/core/libraries/wp-session/class-wp-session.php on line 146
[INTERVIEW] Drepacare : la technologie au service des malades de la Drépanocytose. | Jeunesse Outre mer

[INTERVIEW] Drepacare : la technologie au service des malades de la Drépanocytose.

Et si tu devenais huissier de justice ?
15 janvier 2018
La politique de la ville : Des appels à projet à surveiller pour les porteurs de projet Outre-Mer.
7 mars 2018
Voir tout

[INTERVIEW] Drepacare : la technologie au service des malades de la Drépanocytose.

“Un combat est une lutte difficile à mener et pour cause… Chacun a son histoire avec la drépanocytose. Chacun vit différemment avec la maladie”. (Campagne de sensibilisation contre la drépanocytose 2015-DREPACTION). La drépanocytose est la maladie génétique la plus répandue dans le monde. On décompte plus de 50 millions de drépanocytaires dans le monde et 20 000  en France. Elle se caractérise par l’altération des globules rouges assurant le transport du dioxygène dans le sang. Chaque année, les campagnes de sensibilisation confirment que cette maladie reste encore méconnue, pourtant nous pouvons imaginer à quel point le quotidien d’un drépanocytaire est difficile. La Rédac est donc partie à la rencontre de 3 jeunes étudiantes qui ont décidé de créer une application permettant un suivi et un accompagnement des personnes touchées par la drépanocytose.

Bonjour  Meryem, Laëtitia, et Anouchka, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Laetitia a 27 ans et exerce la profession d’infirmière, Meryem a 27 ans et est Docteur en Pharmacie , Anouchka âgée de 30 ans et  Ingénieur en biotechnologie spécialité nutrition. Actuellement nous terminons un Master 2 de Nutrition Humaine et Santé Publique, durant lequel nous nous sommes rencontrées.

Le 19 juin l’application Drepacare a été officiellement lancée. Qu’est-ce qui a été à l’initiative de la création de ce projet?

Dans le cadre de notre formation, nous devons effectuer un stage de six semaines. Nous avons pu substituer notre stage par notre projet d’entreprise grâce au statut d’étudiant entrepreneur. Laetitia est drépanocytaire SS et en la côtoyant chaque jour nous avons vu les difficultés qu’elle rencontrait et nous n’avons pas pu rester indifférente à sa souffrance. Nous avons donc décidé d’un commun accord de travailler sur la drépanocytose. Notre projet porte sur le développement d’une application mobile préventive et informative à destination des drépanocytaires, des professionnels de santé et des associations.

Que retrouve-t-on dans cette application ?

L’application Drepacare contient onze fonctionnalités :

–          Une fonctionnalité douleur pour le suivi de la douleur

–          Une fonctionnalité hospitalisation ou le malade peut suivre ses hospitalisations

–          Un calendrier des rendez-vous

–          Une fonctionalitté médicaments pour observer son traitement

–          Hydratation

–          Alertes

–          Santé

–          Témoignages

Parmi les utilisateurs de votre application on retrouve les personnes atteintes de la drépanocytose, est-ce étendu aux professionnels de santé ou autres organismes ?

Oui, il y a quatre profils sur l’application : drépanocytaire, professionnels de santé, associations, autres.

Se lancer dans l’entrepreneuriat, selon certains témoignages de jeunes, relève parfois du parcours du combattant. Avez-vous rencontré des difficultés ? Si oui lesquelles et qu’est-ce qui vous a motivé à continuer ?

Pour se lancer dans entrepreneuriat, il faut être motivé et surtout avoir un projet auquel vous tenez. Nous avons rencontré des difficultés pour le financement de notre application. Nous avons dû payer de notre poche toutes les dépenses qu’on avait. Mais le fait d’être très soudées et d’avoir un projet auquel nous tenons nous a donné la force d’avancer.

Vous êtes toutes les 3 étudiantes et disposez d’un statut d’étudiante-entrepreneure. Cela vous a-t-il permis de bénéficier d’avantages?

Grâce au statut d’étudiante-entrepreneure nous avons pu en premier lieu  substituer notre stage par notre projet d’entreprise. Nous avons eu droit à des salles de coworking, des ateliers de formation à entrepreneuriat, de networking, de presse, de protection de logo, nom de marque…

En conclusion avez-vous un message pour les jeunes qui nous lisent et souhaitent à leur tour se lancer ?

Si vous avez une idée qui vous tient à cœur foncez, développez-la ,  donnez-vous les moyens de lui donner le jour. Les obstacles vous en aurez, les difficultés vous en rencontrerez. Vous devrez toujours trouver la force de les surmonter et aller de l’avant.

Nous ne pouvons que féliciter ces 3 jeunes étudiantes pour cette belle initiative en les encourageant  pour la suite! Et bien évidemment  nous souhaitons beaucoup de courage aux personnes qui luttent contre cette maladie chaque jour. Retrouvez l’application “Drepacare” en téléchargement gratuit sur Google play !

The following two tabs change content below.
Avatar

Priscille Bouboune

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :